Sapeur-Pompier au quotidien

Le quotidien d'un sapeur pompier ...

Formation

Bien se former

Avant de monter dans les engins de secours (ambulance, fourgon incendie…), la nouvelle recrue va devoir  se former : 240 heures sur 3 ans maximum, réparties par module (secours à personne, incendie, secours routier…). Dès l’obtention du 1er module, vous serez équipier.       

Les formations se déroulent la plupart du temps près de votre centre d’incendie et de secours (ou en FOAD).

De plus, au cours de votre carrière, vous serez amené à effectuer des « recyclages » et des manœuvres (mensuelles) dans votre centre. Cela vous permettra d’être efficace et sûr dans vos gestes de secours.

 Le saviez-vous ?

Il faut compter 6 à 8 mois pour partir sur sa 1ère intervention (secours à personne). Sachez que vous serez positionné en tant qu’observateur avant de devenir équipier. Tout ce fait par pallier..

 Organiser et gérer sa disponibilité

A la différence du sapeur-pompier professionnel qui assure des gardes en caserne, le volontaire peut grâce à un système d’astreinte, de disponibilité, être « bipé » pour partir sur une intervention. En fonction d’un planning d’astreintes établi par son chef de centre et en fonction de ses possibilités, le volontaire enregistre sa disponibilité à l’aide d’un logiciel appelé « Dispotel » (de plus il existe différents rangs ou degrés d’exposition). Ainsi, en temps réel, il est possible de savoir si les engins du centre de secours peuvent être « armés » (c’est-à-dire qu’il y a suffisamment de personnels compétents pour le faire partir).

 Le saviez-vous ?

En moyenne, en fonction de la taille du centre, un volontaire est d’astreinte 1 semaine / mois) donc prêt à assurer une intervention potentielle (en fonction de ses compétences). En secteur rural, il peut y avoir 1 intervention / jour (pour les + gros centres) ou une intervention tous les 10 jours (pour les + petits).